La cybercriminalité a triplé en quatre ans

10-02-2015

A l’occasion de la Journée internationale pour un « Internet plus sûr », qui a lieu ce mardi 10 février, le ministre de l’Intérieur, Milan Chovanec, a indiqué que la cybercriminalité a pratiquement triplé au cours des dernières années. Depuis 2011, le nombre d’infractions pénales perpétrées sur Internet est passé d’environ 1 500 à près de 4 500 en 2014, contre une quinzaine seulement en 2001. Si au début du XXIe siècle, il s’agissait principalement de violations des droits d’auteur, comme la problématique des téléchargements illégaux, en 2014, la cybercriminalité s’est déplacée vers le domaine des infractions économiques, le cyber-harcèlement ou la propagation de la pornographie juvénile. A partir de l’année prochaine, une nouvelle unité va intégrer la police afin de lutter de façon plus coordonnée contre cette criminalité en ligne. La ministre du Travail et des Affaires sociales, Michaela Marksová Tominová, a fait savoir que ce sont les enfants et les personnes âgées qui représentent la catégorie des personnes les plus vulnérables. Cette Journée internationale pour un « Internet plus sûr », une initiative d’origine anglo-saxonne ("Safer Internet Day") qui a vu le jour en 2004, veut interpeller les jeunes ainsi que leurs familles sur les droits, les devoirs et les responsabilités des internautes.