La décision de vaccination obligatoire appartiendra au chef du service d’hygiène publique

01-02-2010

Après la réunion de ce lundi le gouvernement a décidé que ce serait au chef du service d’hygiène publique Michael Vít de suivre et d’informer de l’évolution de la grippe porcine en République tchèque, et ainsi de décider de l’ampleur de la vaccination obligatoire des personnes indispensables au fonctionnement de l’Etat. Parmi les groupes qui seraient vaccinés figurent par exemple les policiers, les pompiers, les militaires, les médecins et infirmiers, mais aussi les membres du Conseil national de sécurité y compris le président de la République. Le cabinet a annoncé que seule la moitié des 16 000 soldats qui devaient être vaccinés le seront effectivement. C’est d’autre part le gouvernement qui déciderait si l’état de crise pourrait être déclaré à cause de la grippe A.