La diplomatie tchèque souhaite faire entendre sa voix dans les relations entre l'UE et Cuba

30-01-2005

Le ministre tchèque des Affaires étrangères, Cyril Svoboda, souhaite convaincre ses partenaires de l'UE de maintenir leurs relations avec les dissidents cubains. Ces déclarations interviennent après la tribune de Vaclav Havel, publiée vendredi par Le Figaro, dans laquelle l'ancien président de la République critiquait violemment l'attitude de certains membres de l'UE, qui veulent normaliser leurs relations avec le régime de Fidel Castro et renoncer à inviter les dissidents cubains dans leurs ambassades respectives. Cyril Svoboda sera ce lundi à Bruxelles, où les chefs de la diplomatie des 25 se réunissent pour entériner la normalisation de leurs relations avec La Havane, des relations limitées depuis le 5 juin dernier.