La Libye refuse de construire des camps pour réfugiés, demandés aussi par Miloš Zeman

06-10-2016

La Libye refuse de construire des camps pour les migrants arrivés illégalement en Europe, comme le proposent plusieurs politiciens européens, dont le président tchèque Miloš Zeman. Selon le ministre libyen des Affaires étrangères un tel projet montrerait que l’UE « refuse d’assumer sa responsabilité et veut la transmettre à la Libye ». Mohamed Taher Siala l'a annoncé lors d'une réunion de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, ce jeudi à Vienne. Des politiciens de plusieurs pays membres de l’UE, parmi lesquels donc les représentants de la République tchèque, de l’Autriche ou de la Hongrie, veulent conclure avec le pays un accord similaire à celui qui a été établie entre l’UE et la Turquie.