La ministre du Travail et des Affaires sociales veut une hausse des pensions de retraite

09-09-2016

La ministre du Travail et des Affaires sociales, la sociale-démocrate Michaela Marksová, veut profiter de l'amendement entré en vigueur en août pour augmenter les pensions de retraite de 300 couronnes par mois l'an prochain (environ 11 euros). La nouvelle législation donne la possibilité au gouvernement de procéder à une hausse des retraites sans l'aval des parlementaires s'il juge que l'augmentation mécanique des pensions est insuffisante. Selon les règles en vigueur, la revalorisation des pensions est calculée en fonction de l'inflation et de la croissance du salaire réel moyen. Elle devrait être de 200 couronnes l'année prochaine (environ 7 euros). La proposition de Michaela Marksová se heurte cependant à l'opposition du ministère des Finances, qui souhaite s'en tenir à la hausse mécanique des pensions de retraite.