La plupart des femmes de ménage étrangères employées en République tchèque ont au moins le « niveau bac »

13-06-2014

La majorité des étrangères employées comme femmes de ménage, nourrices ou ménagères en République tchèque ont au moins achevé leur formation secondaire et sont même pour un quart d’entre elles diplômées de l’enseignement supérieur. Selon une enquête, la première du genre, menée par la Faculté des sciences humaines de l’Université Charles de Prague en collaboration avec l’ONG L’Homme en détresse et l’Association chargée des affaires de migration et d’intégration, trois cinquièmes de ces travailleuses sont des Ukrainiennes, un cinquième des Philippines. Par ailleurs, environ 40% des femmes employées le sont sans contrat. Les autres se plaignent, pour beaucoup, du non-respect de leurs droits. Plus de détails sur le sujet et cette enquête prochainement dans nos émissions.