La police a ajourné l’examen de la plainte contre l’ancienne direction de l’Office de régulation énergétique

04-10-2013

Les enquêteurs de l’Unité de lutte contre la corruption et la criminalité financière ont ajourné l’examen de la plainte déposée récemment par la présidente de l’Office de régulation énergétique (ERÚ), Alena Vitásková, contre l’ancienne direction de l’institution. L’information a été publiée sur le site Internet de la police. Une enquête a été ouverte en mai dernier, toutefois la police annonce ne pas être parvenue à rassembler suffisamment d’éléments et de preuves pour étayer la plainte. Sur la base d’un audit dont les résultats ont été présentés en début d’année, Alena Vitásková accuse ses prédécesseurs à la tête de l’ERÚ d’abus de pouvoir en accordant une aide trop importante à l’exploitation des centrales photovoltaïques, activité source d’importantes pratiques de corruption en République tchèque ces dernières années notamment en raison du prix d’achat de l’énergie garanti par l’Etat à une certaine époque pour une période de vingt ans. Récemment, une autre plainte a également été déposée contre l’actuelle présidente de l’ERÚ Alena Vitásková et neuf autres personnes. Toutes sont mises en cause dans une affaire de fraude relative à l’exploitation de deux centrales photovoltaïques dans la région de Chomutov (Bohême du Nord)