La protection des victimes d'actes criminels renforcée à partir de ce jeudi

01-08-2013

Une loi renforçant les droits des victimes d'actes criminels entre en application ce jeudi. Selon ce texte, ces personnes doivent bénéficier d'une traitement adéquat et compréhensif, de la possibilé d'être conseillées par des juristes ainsi que d'une aide financière. La loi renforce également le soutien, et notamment sous forme pécunière, aux associations fournissant aux victimes un encadrement juridique, social ou psychologique. Les statistiques mettent en évidence environ 300 000 crimes et délits chaque année en République tchèque qui impliqueraient au moins une victime. L'agence de presse ČTK cite toutefois des experts estimant qu'un nombre au moins égal de personnes ne déclarent pas les actes délictueux dont elles sont victimes. Des victimes qui seront également plus protégées dans le cadre des enquêtes policières. Elles pourront par exemple refuser d'être confrontées à l'auteur présumé des actes criminels ou demander à être interrogées par une personne du sexe de leur choix.