La République tchèque devrait dédommager les victimes de la stérilisation non consentie

17-10-2014

Avant la fin de l’année, le gouvernement devrait rédiger le projet de loi portant sur le dédommagement des victimes de la stérilisation non consentie afin que la norme puisse être approuvée en 2015. C’est ce que souligne la République tchèque dans sa réponse écrite destinée à Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, l’instance internationale qui l’a critiqué pour ne pas avoir dédommagé ces personnes. L’occurrence de la pratique des stérilisations non consenties, concernant surtout les femmes rom pendant le régime communiste, a été relevée en 2004 par le Centre européen pour les droits des Roms (ERRC). Depuis, plusieurs projets d’indemnisation ont été sur la table des législateurs tchèques, dont aucun n'a abouti.