La République tchèque ne se joindra pas au pacte budgétaire lors du prochain sommet européen

29-02-2012

Les trois partis de la coalition gouvernementale se sont entendus, ce mercredi, pour ne pas se joindre au pacte budgétaire européen lors du prochain sommet qui se tiendra à Bruxelles début mars et au cours duquel le texte doit être formellement adopté. Ce pacte budgétaire, sur lequel se sont accordés 25 des 27 Etats membres de l’UE en janvier dernier, à l’exception donc de la République tchèque et de la Grande-Bretagne, est un traité qui doit aider la zone euro à sortir de la crise de la dette. L’information a été communiquée par le Premier ministre, Petr Nečas à l’issue du conseil des ministres. Le chef du gouvernement a expliqué que cette décision avait été prise car les différents partis de la coalition ne sont pas parvenus à trouver d’accord sur la position à adopter. Petr Nečas a également rappelé que la République tchèque, qui argumente pour l’heure son refus par des raisons constitutionnelles, avait toutefois toujours la possibilité de se rallier plus tard à ce traité qui introduit l’idée d’une plus grande rigueur budgétaire commune.