La République tchèque refuse de reprendre le groupe d'Irakiens car la demande de l’Allemagne contiendrait de graves défauts

08-04-2016

La République tchèque refuse pour l’instant de reprendre le groupe de 25 réfugiés chrétiens d’Irak, partis pour l’Allemagne le week-end dernier et arrêtés, après avoir passé la frontière, par la police locale. Or, la demande, envoyée au gouvernement tchèque par les autorités allemandes ce jeudi, contient de graves défauts formels et n’est pas en conformité avec la législation européenne. C’est au moins ce qu’a annoncé le ministre de l’Intérieur, Milan Chovanec, sur son compte Twitter ce vendredi. Berlin, pour sa part, s’oppose à cette décision en indiquant que la République tchèque est obligée de reprendre les Irakiens sur son territoire. Après leur retour en République tchèque, ces réfugiés seront placés dans un centre de rétention comme les autres migrants illégaux et risquent d’être rapatriés en Irak.