La République tchèque souhaite attendre le prochain sommet européen pour prolonger les sanctions à l'égard de la Russie

19-03-2015

La République tchèque est favorable à attendre le prochain sommet de l'Union européenne pour décider de la prolongation des sanctions à l'égard de la Russie pour son rôle dans la crise ukrainienne. C'est la tactique la plus pertinente selon le Premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka qui considère qu'il n'y a aucune raison de se hâter. Les sanctions en vigueur actuellement arriveront à échéance le 31 juillet prochain. Ce thème figure au programme de l'actuel sommet européen qui se déroule ces jeudi et vendredi à Bruxelles. L'Allemagne et la Grande-Bretagne souhaitent au contraire décider de reconduire ces sanctions dès ces jours-ci.