La République tchèque utilisée de plus en plus comme pays de transit par des contrebandiers de défenses d’éléphants et de cornes de rhinocéros

22-09-2014

Selon les informations de la douane tchèque, des groupes organisés utilisent de plus en plus la République tchèque comme un pays de transit afin d’introduire en contrebande, principalement en Asie, des défenses d’éléphants et des cornes de rhinocéros. Par le passé, les autorités faisaient essentiellement face à l’importation illégale de produits fabriqués avec cette matière. Néanmoins, la Convention internationale CITES interdit le commerce des parties et des espèces protégées inscrites dans ses annexes. A l’aéroport de Prague, les douaniers ont enregistré déjà trois tentatives d’exportation de défenses d’éléphant pour cette année. Dans le cadre de la législation actuelle, les contrebandiers risquent jusqu’à huit ans de prison.

En vue de soutenir la lutte contre le trafic de cornes, le zoo de Dvůr Králové a brûlé ce dimanche près de 50kg de cornes de rhinocéros, afin de sensibiliser le public à la problématique mondiale du commerce illégal de cornes de rhinocéros, pouvant conduire à l’extinction totale de cette espèce. Ce dimanche, d’autres parcs zoologiques en Europe ont également participé à cette initiative.