La Révolution de velours, une opportunité manquée selon le parti communiste

14-11-2014

Dans un communiqué rendu public ce vendredi, le parti communiste considère que la Révolution de velours a été une opportunité manquée, les changements apportés après 1989 ne pouvant selon lui pas être appréciés comme des succès. Pour cette formation politique, qui continue de rassembler un nombre conséquent d'électeurs à chaque scrutin, la République tchèque est aujourd'hui dirigée par "une oligarchie de la propriété" qui n'a que faire de l'intérêt des citoyens. Dans ce document élaboré à l'occasion du 25e anniversaire du mouvement qui entraîna la chute du régime communiste, le parti estime que les espoirs qu'il portait n'ont pour la plupart pas été suivis d'effet et que les Tchèques bénéficiaient d'une sécurité sociale, en termes de logement et de travail, plus importante avant 1989. Enfin, les communistes critiquent la division de la Tchécoslovaquie sans la tenue d'un référendum et l'adhésion de la Tchéquie à l'OTAN.