La stratégie Santé 2020 présentée au gouvernement

08-01-2014

Les Tchèques passent en moyenne dix-sept ans de leur vie en étant malades ou avec une qualité de vie limitée par leur mauvais état de santé, soit cinq ans de plus par exemple que les Suédois. Telle est une des conclusions de la stratégie nationale de protection et de promotion de la santé et de la prévention des maladies Zdraví 2020 (Santé 2020) présentée ce mercredi au gouvernement. Selon ce document, il ne convient pas seulement d’envisager une réforme économique de l’ensemble du système de santé, mais aussi de veiller à une modification en profondeur des habitudes etdu style de vie des Tchèques. Les maladies cardio-vasculaires sont la cause la plus fréquente de mort en République tchèque, où leur nombre est supérieur de trois fois à celui de la France. Par ailleurs, ces vingt dernières années, le nombre de cancers a augmenté de 27%.