La suppression des lits dans les hôpitaux, envisagée par le ministre de la Santé, fait débat

30-01-2011

Le président du conseil d’administration de la Compagnie générale d’assurance maladie (VZP) et député du Parti civique démocrate, Marek Šnajdr, ainsi que le député social-démocrate et préfet de la région de Bohême centrale, David Rath, ils ont tous deux critiqué le projet du ministre de la Santé de dégager 2 milliards de couronnes tchèques pour permettre de mieux rémunérer les médecins hospitaliers. Ces derniers ont été près de 4000 à avoir donné leurs démissions pour protester notamment contre leur faible rémunération. Dans un débat diffusé sur la chaîne privée Prima, Marek Šnajdr et David Rath se sont opposés au projet du ministre de la Santé Leoš Heger (TOP 09) de supprimer plusieurs milliers de lits dans les hôpitaux publics. D’après Marek Šnajdr de la VZP, la première mutuelle du pays, le ministre est en train de promettre aux médecins une somme dont il ne dispose pas à l’heure actuelle. Les négociations entre le gouvernement et les représentants des médecins démissionnaires se poursuivront lundi.