L'affaire du « nid de cigognes » sème le trouble au sein de la coalition gouvernementale

17-03-2016

Le premier ministre Bohuslav Sobotka a appelé la direction du parti social-démocrate, dont il est aussi le président, à débattre vendredi soir de l'affaire dite du "nid de cigognes", du nom de cette ferme que le groupe Agrofert, qui appartient au ministre des Finances Andrej Babiš, est soupçonné d'avoir fait construire en percevant des fonds européens auxquels il ne pouvait normalement pas prétendre. Le chef du gouvernement estime que son partenaire de coalition doit s'expliquer clairement sur ce point. Andrej Babiš reproche par ailleurs au plus petit parti de la coalition, le parti chrétien-démocrate, de soutenir la proposition de mouvements de l'opposition d'organiser une session extraordinaire le 23 mars prochain au Parlement à propos de cette affaire. Par ailleurs, vendredi soir, la direction de la formation sociale-démocrate doit aussi se prononcer sur le projet de loi sur les conflits d'intérêts qui indirectement pourrait viser le ministre des Finances.