L'ancien député ODS Marek Šnajdr à son tour placé en détention provisoire

16-06-2013

Le tribunal de district de la ville d'Ostrava en Moravie-Silésie a décidé ce dimanche de placer en détention provisoire l'ancien député ODS Marek Šnajdr. Samedi, ce sont l'ancien président du groupe parlementaire ODS Petr Tluchoř, l'ancien ministre de l'Agriculture Ivan Fuksa, son adjoint d'alors Roman Boček ou encore Jana Nagoyvá, amante et directrice de cabinet du Premier ministre Petr Nečas qui ont connu le même sort. A l’automne dernier, Petr Tluchoř, Ivan Fuksa et Marek Šnajdr, refusant de voter pour une loi essentielle de leur propre parti, s'étaient vus offrir des postes lucratifs à la tête d'entreprises publiques en échange de quoi il devait renoncer à leurs fonctions de député. Le texte dit de « stabilisation financière » avait ainsi pu être adopté. Depuis le début de l'affaire déclenchée par une descente de police au siège du gouvernement dans la nuit de mercredi à jeudi, sept des huit personnes arrêtées ont été placées en détention provisoire. Seul le chef des services de renseignement, accusé d'avoir organisé des filatures illégales sur les ordres de Jana Nagyová, est resté en liberté. Il a avoué son implication samedi et indiqué avoir simplement obéi à sa hiérarchie.