L'ancien Premier ministre Petr Nečas se dit victime d’un procès politique arbitraire

12-07-2013

L'ancien Premier ministre Petr Nečas s’est exprimé ce vendredi devant la police dans l’affaire des trois anciens députés du Parti civique démocrate soupçonnés de corruption. Il a également été interrogé sur son rôle dans le scandale mettant en cause son ancienne chef de cabinet, Jana Nagyová. Selon Petr Nečas, le procès est une construction politique absurde qui a détruit le statut social des inculpés et pourrait aussi détruire leur santé. D’après Nečas, Le procureur général poursuit des démarches arbitraires. L’ancien Premier ministre considère que le procès concerne son activité politique et non criminelle, ainsi, il ne recommandera pas aux députés de lever son immunité parlementaire.