L’armée pourrait aider les hôpitaux tchèques en cas de départ massif de médecins

08-02-2011

Le premier ministre tchèque Petr Nečas estime que l’armée pourrait aider les hôpitaux tchèques en cas de départs massifs de médecins hospitaliers prévus pour fin février. 3800 médecins ont déjà donné leurs démissions pour imposer leurs revendications et notamment une augmentation de leurs salaires. Cela a fait l’objet d’une réunion du Conseil de sécurité de l’Etat et des présidents des Conseils régionaux. Selon Michal Hašek, président du Conseil de Moravie du Sud, le gouvernement devrait chercher avant tout un compromis avec les médecins. Toutes les autres solutions seraient, à son avis, plus coûteuses.