L'autorité de l'audiovisuel demande des explications à la Télévision tchèque pour des reportages sur Babiš

09-03-2017

Le Conseil de l'audiovisuel tchèque (RRTV) a exprimé ce jeudi ses doutes quant à "l'impartialité" et à "l'objectivité" d'une série de reportages diffusés à la Télévision publique tchèque (ČT) autour du ministre des Finances Andrej Babiš (ANO). L'autorité de l'audiovisuel demande donc des explications au média public, qui est contraint de les fournir sous trente jours. Ces reportages, diffusés dans le cadre de l'émission dominicale 168 hodin, s'intéressent notamment à l'achat en 2013 par le milliardaire de titres de dette de son groupe Agrofert. Dans son communiqué, le Conseil de l'audiovisuel écrit qu'ils donnent l'impression que M. Babiš aurait menti sur ses revenus alors que cela ne serait jamais prouvé. L'autorité reproche également aux auteurs du reportage de ne pas avoir donné suffisament la parole aux personnes visées dans leur enquête.