L'Autriche proteste contre l'intention du gouvernement tchèque de mettre fin au processus de Melk

25-04-2007

L'intention des autorités tchèques de mettre fin au processus de Melk, accord entre les gouvernements tchèque et autrichien sur la sécurité de la centrale nucléaire de Temelin a suscité, mercredi, de vives protestations à Vienne, de la part des représentants politiques et des écologistes. La clôture du processus pourrait entraîner une détérioration des relations bilatérales, selon le ministre autrichien de l'Environnement, Josef Pröl. Les accords de Melk ont initié des rencontres régulières entre experts des deux pays sur la sécurité de la centrale de Temelin, située en Bohême du Sud.