Le bureau du président ainsi que deux ministères ont reçu des colis suspects

09-12-2014

Ce mardi, le Château de Prague, le ministère de la Justice ainsi que le ministère de l’Intérieur ont obtenu des colis suspects. L’Institut national pour la protection nucléaire et chimique procède à l’heure actuelle à l’analyse de leur contenu. La porte-parole du ministère de la Justice, Kateřina Hrochová, a indiqué que le colis était adressé au département ministériel et non pas directement à la ministre Helena Válková. Selon les informations fournies par l’Agence de presse tchèque ČTK, un colis similaire aurait été obtenu par le ministère de l’Intérieur et par le bureau présidentiel. Toutefois, le porte-parole du Château de Prague, Jiří Ovčáček, n’a ni confirmé, ni démenti l’envoi suspect. C’est à la fin du mois de novembre que des enveloppes suspectes avaient été reçues par les ministères de l’Intérieur et des Finances. Elles contenaient du bromure de cyanogène et du cyanure et avaient été envoyées de la Suède et de la Slovénie.