Le chef de gouvernement tchèque ne demandera pas à son vice-premier ministre de démissionner

28-03-2007

Le premier ministre tchèque Mirek Topolanek n'obligera pas le vice-premier ministre et chef du Parti chrétien démocrate Jiri Cunek à démissionner à cause de son inculpation dans une affaire de corruption. D'après Mirek Topolanek le vice-premier ministre considère un tel pas comme l'aveu de sa culpabilité et c'est pourquoi il refuse de présenter sa démission. L'affaire de Jiri Cunek a fait l'objet, cette nuit, d'une rencontre des délégués des trois partis de la coalition gouvernementale tchèque. Les pourparlers étaient secrets parce que les participants désiraient échapper à l'attention de la presse.