Le chef de la diplomatie tchèque déconcerté par les déclarations mensongères du président russe

18-03-2015

Selon le ministre des Affaires étrangères, Lubomír Zaorálek, il est consternant que Vladimir Poutine ait publiquement menti au sujet de la non-participation de soldats russes lors de l’annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée à la Russie au mois de mars 2014. Si le chef de la diplomatie a indiqué que le président russe devenait ainsi « imprévisible », il a également rappelé que Vladimir Poutine restait un partenaire important en raison de la place de la Russie comme membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU. Il y a quelques jours, le chef du Kremlin s’était exprimé à la télévision russe sur les circonstances de l’annexion de la Crimée, en admettant l’implication des forces spéciales militaires russes ainsi que la détermination d’utiliser l’arme nucléaire si les pays occidentaux avaient essayé d’intervenir. Toutefois, il y a un an, le président russe avait nié toute participation de militaires russes en Ukraine.