Le chef de l'Interpol tchèque devrait démissionner

09-02-2007

Vérification faite, Pavol Milhal, chef de la section nationale d'Interpol, a bien collaboré avec l'ancienne police secrète tchécoslovaque dans les années 80. Il devra donc, conformément aux termes de la loi tchèque, démissionner de ses fonctions dans les prochains jours. C'est sous le nom de Pavel - et non Pavol - Milhal que son dossier avait été auparavant contrôlé.