Le chef de l'ODS Mirek Topolanek se dit prêt à démissionner

07-01-2007

Au cas où il n'obtiendrait pas la majorité des voix des députés lors du vote de confiance à la Chambre, Mirek Topolanek est prêt à démissionner de son poste de président du Parti civique démocrate et proposer la tenue d'un congrès extraordinaire du parti. Ce dernier devrait soit confirmer son mandat actuel qui est de composer un cabinet réformateur, soit définir un nouveau mandat, c'est-à-dire l'organisation d'élections anticipées, a-t-il dit aux journalistes.