Le déficit des finances publiques retarde l'adoption de l'euro

05-12-2006

Le déficit des finances publiques en République tchèque atteindra 4,1 %, en 2007, selon une évaluation de la Commission européenne qui a examiné le progrès des différents pays en direction de la convergence. La République tchèque n'accomplit donc que deux des quatre critères nécessaire pour rejoindre la zone euro : ceux de stabilité des prix et des taux d'intérêt. Les attentes de Bruxelles sont plus pessimistes encore que celle de la Banque nationale tchèque.