Le député Petr Skokan (VV) dépose une plainte constitutionnelle qui pourrait retarder les élections anticipées

21-08-2013

Après la dissolution de la Chambre basse, le temps est maintenant aux élections législatives anticipées. Cependant, une plainte auprès de la Cour constitutionnelle pourrait bloquer tous ces préparatifs. Déposée par le député du parti Affaires publiques, Petr Skokan, elle concerne les irrégularités de procédure lors de la session parlementaire, celle qui portait notamment sur le vote de confiance du gouvernement Rusnok. Petr Skokan met en cause le résultat du vote et dénonce une panne de l’appareil technique ainsi que la présence de personnes non autorisées dans la salle. Parmi elles se trouve le président du Parti civique démocrate Martin Kuba qui n’a pas de mandat de député. Le député Skokan a interpellé la Cour constitutionnelle afin qu’elle émette une décision préalable selon laquelle le chef de l’Etat ne pourrait pas donner son aval à la dissolution de la Chambre basse avant que la Cour ne tranche au sujet de cette affaire.