Le gouvernement a rejeté la proposition parlementaire de l’élection directe des maires

22-09-2014

Le gouvernement a rejeté ce lundi la proposition des députés relative à l’introduction de l’élection directe des maires dans certaines communes. L’information a été rapportée par le Secrétaire à la législation et ministre chargé des droits de l’homme et de l’égalité des sexes, Jiří Dienstbier, qui a également déclaré qu’une révision de la Constitution serait nécessaire pour procéder à un tel changement. Malgré la position négative du gouvernement, les députés discuteront à l’heure tour de cette proposition. Cette dernière prévoit la mise en place de l’élection directe des maires dans des municipalités de moins de 1500 habitants. Dans des communes de plus 10 000 habitants, et en l’absence d’un conseil municipal, l’élection directe y serait également possible.