Le gouvernement accepte le plan de libéralisation du transport ferroviaire

15-09-2014

La coalition gouvernementale a validé le plan de libéralisation du transport ferroviaire de voyageurs, une mesure imposée par les traités communautaires de l'UE et très critiquée à gauche. C'est le porte-parole du ministère des Transports Tomáš Neřold qui a communiqué cette information à l'agence de presse ČTK. En tout, six lignes à grande vitesse, dont certaines internationales, sont concernées et la première, entre Plzeň et Most en Bohême de l'Ouest, devrait être ouverte à la concurrence dès l'automne. Cependant, le ministère considère que certaines lignes devraient être réservées pour České dráhy, la société nationale des chemins de fer tchèques.