Le gouvernement de coalition tire le bilan d'un an au pouvoir

24-06-2019 mis à jour

Au lendemain de l'importante manifestation anti-gouvernementale à Prague, le cabinet de coalition doit se retrouver ce lundi pour discuter et faire le bilan d'un an au pouvoir pour l'alliance des partis ANO et social-démocrate (soutenus par les communistes). Cette réunion intervient à quelques jours du premier anniversaire de la nomination du gouvernement et deux jours avant un vote de confiance au Parlement tchèque suite aux conclusions préliminaires d'un audit de la Commission européenne, attestant que le Premier ministre Andrej Babiš se trouve en situation de conflit d'intérêts. Selon cet audit, ce dernier userait de sa position pour favoriser les affaires de son ancienne société, Agrofert, que, de facto, il contrôlerait toujours. Le gouvernement de coalition devrait survivre à ce vote.

Dans le cadre de ces discussions également, le gouvernement a approuvé le projet de budget pour l'an prochain qui table sur un déficit de 40 milliards de couronnes, ce même montant étant prévu pour les deux années suivantes, selon la ministre des Finances Alena Schillerová. Les priorités du budget pour 2020 concernent l'augmentation des pensions de retraite ou celle des salaires des enseignants, la hausse de l'allocation parentale, celle des dépenses de l'armée ou la baisse du nombre de postes dans les ministères. Le projet de budget est susceptible de changer à la faveur de consultations avec les autres membres du cabinet au cours des mois de l'été.