Le gouvernement décide de repousser le projet d’élire directement les maires

11-02-2013

L’instauration du vote direct du maire lors des élections municipales n’est pas encore pour tout de suite. C’est ce qu’a décidé le gouvernement la semaine passée dans le cadre d’une réduction de son plan d’action. Le ministère de l’Intérieur a donc suspendu ses travaux en vue d’amender la loi constitutionnelle et de mettre en place les règlements introduisant l’élection directe des maires dans certaines communes. Selon le ministère, il convient de tirer un premier bilan du changement de la loi constitutionnelle instituant l’élection présidentielle au suffrage universel direct avant d’envisager de l’étendre aux élections locales. Pour l’instant, l’élection directe des maires est effective seulement dans les villages trop petits pour avoir un conseil municipal et théoriquement possible dans les communes disposant de moins de quinze conseillers municipaux. La coalition gouvernementale de Petr Nečas a commencé à évoquer sérieusement son souhait d’élargir le vote direct des maires en 2010.