Le gouvernement entend limiter l’augmentation des prix de l’électricité grâce à l’instauration d’un impôt spécial pour les centrales solaires

13-10-2010

Le gouvernement entend limiter l’augmentation des prix de l’électricité prévue l’année prochaine en instaurant un impôt spécial retenu à la source pour l’énergie produite par les centrales solaires photovoltaïques. Par ailleurs, le gouvernement entend compenser l’augmentation des prix également par la vente de droits d’émission de gaz à effet de serre, alors que, initialement, l’Etat avait envisagé de les octroyer gratuitement aux entreprises. C’est ce qu’a annoncé, mercredi, le Premier ministre Petr Nečas, qui s’est félicité qu’un concept de financement multiple ait été adopté. Selon le ministre de l’Industrie et du Commerce, Martin Kocourek, les différentes mesures adoptées devraient pouvoir permettre de réduire de 10 % l’augmentation des prix de l’électricité. Le retour sur investissement dans les centrales solaires devrait ainsi passer de sept à quinze ans. Le projet d’amendement doit toutefois encore être adopté par le Parlement avant la fin de l’année.