Le gouvernement pourrait avoir la compétence de décider seul de l’envoi des soldats à des missions courtes à l’étranger

06-12-2016

Le gouvernement pourrait envoyer des soldats tchèques à des missions courtes, d’une durée maximale de 60 jours, même sans l’aval des parlementaires. C’est ce que prévoit un amendement à la constitution, présenté par certains députés et approuvé par le cabinet ce lundi. A l’heure actuelle, toute intervention de l’armée tchèque à l’étranger doit être approuvée non seulement par le gouvernement, mais aussi par les deux chambres du Parlement. Nouvellement, la Chambre des députés et le Sénat auraient seulement une fonction de contrôle. Le projet doit prochainement être adopté aussi par les députés.