Le gouvernement tchèque exprime ses regrets pour les stérilisations illégales

23-11-2009

Le gouvernement tchèque a exprimé ses regrets pour la stérilisation de certaines femmes, dans la majorité des femmes Roms, qui était contraire à la loi. Des mesures préparées devraient éviter que de tels cas se répètent. Une déclaration du ministre tchèque en charge des droits de l’homme et des minorités, Michael Kocáb. Désormais, les établissements médicaux doivent s’assurer que les femmes concernées sont informées de la nature de ces interventions et qu’elles ont exprimé leur accord avec elles. En République tchèque il n’y pas de statistique sur les femmes lésées par ce genre de stérilisation, mais, selon certains militants, rien que dans la région d’Ostrava il y en a des dizaines.