Le gouvernement tchèque ne pourra pas privatiser l’aéroport de Prague

09-03-2010

La Chambre des députés a adopté un amendement qui interdit au gouvernement tchèque de vendre l’aéroport de Prague. La Chambre a adopté cette loi malgré l’opposition du Sénat et le veto opposé par le président Vaclav Klaus. L’amendement avait été soumis à la Chambre en févier 2009 par les députés sociaux-démocrates. L’objectif de la loi est de maintenir tous les biens de l’aéroport de Prague-Ruzyně en possession de l’Etat. La Social-démocratie rejette ainsi le projet de privatisation de l’aéroport préparé par l’ancien gouvernement du premier ministre Mirek Topolanek.