Le gouvernement tchèque répertorie les stupéfiants végétaux

07-12-2009

Le cabinet tchèque a désigné, ce lundi, les plantes qui seront considérées comme des stupéfiants. Il s’agit entre autres du cannabis, mais aussi par exemple du coca, des espèces de cactus contenant de la mescaline et des psilocybes, une espèce de champignons hallucinogènes. On pourra désormais cultiver légalement au maximum cinq plantes de ce genre ou détenir 40 psilocybes. Les décisions gouvernementales dans ce domaine seront formulées exactement dans le nouveau code pénal qui entrera en vigueur à partir du 1er janvier prochain. Dans quinze jours le gouvernement tchèque se penchera aussi sur les drogues artificielles.