Le ministère des Finances n’entend plus réduire le déficit et veut relancer la croissance

31-05-2013

Le ministère des Finances entend restreindre provisoirement les coupes budgétaires et encourager la croissance économique avec le budget de l’Etat. Tel est le principal enseignement qui ressort de la Perspective fiscale du ministère présentée ce vendredi. Selon ce document, le déficit des finances publiques devrait baisser cette année à 2,8 % du PIB, contre 4,4 % l’année dernière, et stagner dans un proche avenir. Le ministère prévoit donc que la Commission européenne abroge la procédure de déficit excessif, qui doit se situer sous la limite des 3 %. Toujours selon ce même document, cette décision devrait donc permettre d’utiliser les instruments de politique fiscale pour stimuler l’économie. En conséquence de quoi, le ministère des Finances ne prévoit plus de nouvelle réduction du déficit dans les prochaines années.