Le ministère des Transports ressort le projet de canal Danube-Oder-Elbe de ses cartons

18-04-2015

Le ministère des Transports s’apprête à lancer un appel d’offres pour une étude de faisabilité du canal reliant le Danube, l’Oder et l’Elbe, un projet dont le président de la République, Miloš Zeman, est un grand partisan. Pourtant, il y a un an de cela, le ministre de l’époque, Antonín Prachař, avait annulé le précédent appel d’offres en affirmant que l’Etat avait d’autres priorités en matière de développement des infrastructures de transport. Par ailleurs, il n’existe aucun accord international avec les autres pays concernés. En février 2014, la commission en charge des questions environnementales de l’Académie des sciences avait émis un avis négatif sur le projet en estimant que l’éventuelle construction de ce canal n’avait pas de justification et de bien-fondé économiques, sociaux et écologiques. Toujours selon cette même commission, la réalisation des travaux constituerait une des interventions les plus importantes de l’homme dans le fonctionnement d’écosystèmes encore relativement naturels en République tchèque et en Europe centrale. Le montant de ce chantier pharaonique, qui a été sérieusement envisagé au début du XXe siècle, est estimé à plusieurs centaines de milliards de couronnes.