Le ministère tchèque des Affaires étrangères appelle ses ressortissants à quitter la Libye et ferme son ambassade

26-02-2011

Le ministère tchèque des Affaires étrangères a appelé les ressortissants tchèques à quitter la Libye immédiatement, en raison de l’aggravation des conditions de sécurité, notamment dans la capitale, Tripoli. Le ministère a également fait savoir qu’il fermait son ambassade temporairement et faisait évacuer son personnel. De nouvelles manifestations ont fait des milliers de morts et de blessés vendredi. Une vingtaine de ressortissants tchèques pourraient être encore dans le pays. En visite en République tchèque, le chef de la diplomatie géorgienne Gregor Vashadze s’est entretenu vendredi avec son homologue Karel Schwarzenberg. Les deux ministres des Affaires étrangères ont aligné leurs vues sur la situation en Libye et prônent tous deux la fermeté vis-à-vis du régime Kadhafi. Dans le cas de sanctions contre la Libye, la République tchèque suivra la position de l’Union européenne, qui envisage sérieusement cette possibilité, comme l’a rappelé Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne. Karel Schwarzenberg a également rappelé que la République tchèque soutenait la candidature de Tbilissi comme membre de l’UE et dans l’OTAN.