Le ministre de la Culture participe à la béatification de « l’ange de Dachau », le prêtre Engelmar Unzeitig

24-09-2016

Ce samedi a été célébrée à Würzburg, en Bavière, la béatification du prêtre allemand Engelmar Unzeitig, mort le 2 mars 1945, à l’âge de 34 ans, au camp de concentration de Dachau, où ont péri plus de 3000 prêtres. Engelmar Unzeitig est né dans la petite commune tchèque de Hradec nad Svitavou. Ordonné prêtre en 1939, il a exercé son métier dans le village de Zvonková, dans le massif de la Šumava, au sud-ouest de la Bohême. Ses prises de position contre le régime antisémite lui ont valu d’être traqué, puis arrêté par la Gestapo en avril 1941. Déporté à Dachau, il y soutenait ses frères dans la foi et soignait ceux qui ont contracté le typhus. Selon le ministre tchèque de la Culture Daniel Herman qui a assisté à la cérémonie de béatification, le prêtre Unzeitig était « un citoyen tchécoslovaque de nationalité allemande qui s’est opposé avec courage au nationalisme allemand. Son parcours de vie est une preuve que le principe de culpabilité collective, fondé sur l'origine ethnique, est faux », a déclaré le ministre.