Le ministre de la Défense réaffirme l'opposition tchèque à la livraison d'armes à l'Ukraine

08-02-2015

Invité du programme politique dominical de la Télévision tchèque, le ministre de la Défense Martin Stropnický, du parti ANO, a réaffirmé que la République tchèque était opposée à la livraison d'armes par les pays de l'OTAN à l'Ukraine. Selon lui, les négociations actuellement menées par la France et l'Allemagne pourraient être cruciales. Si elles échouent, Martin Stropnický pense que certains pays européens membres de l'OTAN pourraient changer de position sur cette question de la livraison d'armes, ce qui ne sera pas le cas de Prague, pour qui une telle décision ne pourrait conduire qu'à une escalade dans le conflit ukrainien. La République tchèque a par ailleurs déjà accordé une aide à Kiev, avec la fourniture de vêtements pour l'armée ukrainienne et l'envoi de conseillers techniques. Samedi, la direction du parti social-démocrate, la formation la plus importante de la coalition gouvernementale, s'est également prononcée contre la livraison d'armes.