Le ministre de la Justice s’attend à des plaintes des réfugiés détenus en République tchèque

04-10-2015

Ministre de la Justice, Robert Pelikán s’attend à ce que plusieurs réfugiés actuellement en République tchèque portent plainte en raison de leur rétention dans des camps. C’est ce qu’il a déclaré à la Télévision tchèque ce dimanche. Même s’il estime que ces plaintes ne constitueront pas un problème pour le système judiciaire tchèque, le ministre souhaite que les conditions de détention des migrants soient considérablement améliorées. Selon lui, elles sont sur certains aspects pires que dans certaines prisons du pays, entre autres en raison de la durée de leur séjour dans ces centres. Au sein de la coalition gouvernementale dirigée par Bohuslav Sobotka, Robert Pelikán était le seul ministre qui n’était pas opposé aux quotas de répartition des réfugiés imposés par la Commission européenne.