Le ministre de l'Agriculture entend prouver que les produits alimentaires polonais ne sont pas la cible de contrôles spécifiques

09-12-2014

Le ministre tchèque de l'Agriculture, le chrétien-démocrate Marian Jurečka entend fournir mercredi matin la preuve écrite à son homologue polonais que les produits alimentaires venus de Pologne ne sont pas la cible de contrôles spécifiques. Alors que les accusations mutuelles en terme de qualité des aliments ont désormais une longue tradition, c'est pourtant ce que dénonçait lundi Varsovie, indiquant qu'une plainte pourrait être portée devant la Commission européenne. Le ministre polonais de l'Agriculture, Marek Sawicki, accuse les Tchèques de viser en particulier les aliments polonais dans le cadre d'un plan de contrôle renforcé décidé en conséquence de l'embargo russe. Le Polonais a déclaré également qu'aucun Tchèque à sa connaissance n'était jamais décédé suite à une intoxication alimentaire liée à un aliment polonais. Faisant référence à l'affaire de l'alcool coupé au méthanol, il a poursuivi en déclarant que l'inverse n'était pas vrai.