Le ministre de l'Intérieur du gouvernement intérimaire pense que la dissolution de la Chambre des députés n'aura pas lieu mardi

18-08-2013

Selon Martin Pecina, le ministre de l'Intérieur du gouvernement intérimaire de Jiří Rusnok, les députés ne voteront pas la dissolution de la Chambre basse du Parlement ce mardi mais plus tard. Interrogé à la Télévision tchèque, il pense qu'il est plus probable que le scrutin ait lieu le mois prochain au plus tôt. Dans ce cas des élections législatives anticipées seraient également organisées plus tard et non par le week-end du 25 et 26 octobre comme le souhaite le chef de l'Etat Miloš Zeman.

Depuis juin dernier et la démission du gouvernement de droite de Petr Nečas suite à un scandale de corruption, la République tchèque traverse une période de crise politique. Le cabinet de Jiří Rusnok, dit "d'experts" et voulu par Miloš Zeman, a échoué à obtenir la confiance des députés. Les principaux partis politiques semblent donc opter pour une dissolution de la Chambre basse pour mettre fin à la crise.