Le ministre des Affaires étrangères à Bruxelles pour discuter de la situation en Ukraine

22-07-2014

Pour le ministre des Affaires étrangères Lubomír Zaorálek, la Russie doit tout mettre en oeuvre pour contribuer au bon déroulement de l'enquête internationale qui doit déterminer les causes de l'accident du vol MH17, abattu à l'est de l'Ukraine et ayant causé la mort de 298 personnes, la plupart néerlandaises. C'est la position du gouvernement tchèque que Monsieur Zaorálek a défendu ce mardi à Bruxelles où s'est déroulée une réunion des chefs de la diplomatie des pays membres de l'UE. Pour le ministre tchèque, si un changement d'attitude de la part de Moscou n'intervient pas dans les prochains jours, alors un sommet exceptionnel de l'UE pourrait être organisé pour décider d'un renforcement des sanctions dirigées contre certains secteurs de l'économie russe. Kiev pointe du doigt la responsabilté de la Russie, qui aurait armé les rebelles à l'est de l'Ukraine mais qui rejette ces allégations.