Le ministre des Affaires étrangères tchèque parie sur la fédéralisation de l’Europe

21-06-2012

Le chef de la diplomatie tchèque Karel Schwarzenberg (Top09) est convaincu que la fédéralisation de l’Europe est inévitable. Une déclaration faite en compagnie de son homologue Belge Didier Reynders en visite officielle en République tchèque ce jeudi. Le ministre des Affaires étrangères tchèque a toutefois précisé qu’il n’exprimait que son avis personnel. Selon Karel Schwarzenberg, les éléments d’une fédéralisation de l’Europe sont nécessaires afin de lutter contre le retour de la crise. Selon le ministre tchèque, l’existence d’une devise communautaire sans politique budgétaire européenne est une erreur qui a contribué à la situation de la crise actuelle, situation que les européens s’efforcent désormais de résoudre. Favorable à l’adoption du pacte européen de stabilité budgétaire, le ministre des Affaires étrangères se situe à contre-courant de la position dominante au sein de la coalition gouvernementale qui persiste à s’opposer à la signature du texte par la République tchèque.