Le ministre Karel Schwarzenberg ne pense pas qu’une résolution du Conseil de Sécurité puisse changer la situation en Syrie

04-02-2012

Le ministre tchèque des Affaires étrangères Karel Schwarzenberg ne pense pas qu’une éventuelle résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU sur la situation en Syrie puisse changer la situation dans ce pays. Le ministre qui participe à la Conférence internationale sur la sécurité à Munich, a fait cette déclaration par téléphone pour l’agence de presse ČTK. Il estime pourtant qu’il faut laisser entendre au régime du président Bachar el-Assad qui sévit brutalement contre ses adversaires politiques, que l’Occident n’est pas indifférent aux événements dans son pays.