Le nombre de femmes scientifiques tend à décroître

07-01-2016

Si les femmes sont bien représentées parmi les étudiantes et les diplômées de grandes écoles, leur nombre tend à décroître dans le domaine des sciences, selon un rapport sur la présence des femmes dans les sciences tchèques, pour l’année 2014 rendu par le Centre national de contact – gender et sciences et l’Institut sociologique de l’Académie des Sciences de République tchèque. En 2014, les femmes représentaient 27,2% des chercheuses, soit le chiffre le plus bas depuis 2001. Depuis un certain temps, le nombre de femmes ayant atteint le niveau de mastère est plus important que celui des hommes (60% en 2014), et 44,4% étaient doctorantes en 2014. Toutefois, selon les auteurs du rapport, cette bonne représentation des femmes dans les études supérieures scientifiques ne se reflète guère dans la recherche alors même que la population scientifique ne cesse d’augmenter ces dernières années.